Skip to main content

Saprea > Blog > Tous les blogs > Répercussions des abus sexuels sur les enfants

Partager sur :
27833:full

Répercussions des abus sexuels sur les enfants

En tant que clinicienne au sein de l'équipe d'accueil clinique de Saprea, je suis souvent le premier point de contact pour toute personne cherchant à bénéficier de l'un de nos services. Cela me donne l'occasion de parler à de nombreux survivants d'abus sexuels subis dans l'enfance. On me pose souvent des questions sur les répercussions spécifiques des abus sexuels que subissent les femmes avec lesquelles je m'entretiens. La question la plus fréquente est la suivante : est-ce normal ? La réponse à cette question est oui ! Bien que les traumatismes subis par chaque personne soient uniques, les répercussions sont souvent similaires.

Ce qui peut être frustrant pour les survivants et leurs proches, c'est que les répercussions des abus sexuels subis dans l'enfance peuvent persister jusqu'à l'âge adulte. Notre cerveau est extraordinairement doué pour nous protéger, et lorsqu'un traumatisme survient dans l'enfance, il peut se méprendre sur ce qui peut constituer « un danger ». (Voir la vidéo sur les effets du traumatisme sur le cerveau.) Notre cerveau peut interpréter un élément associé au traumatisme (souvent appelé déclencheur de traumatisme), comme une chanson, une odeur ou un son, et réagir comme si nous nous trouvions toujours dans cette situation dangereuse.

Comment le cerveau des survivants réagit-il aux abus sexuels ?

Vous vous demandez peut-être : « Comment les réactions aux abus sexuels subis dans l'enfance, telles que les crises de panique, la dissociation ou l'engourdissement émotionnel, me protègent-elles ? ». Comme notre cerveau est expert en matière de sécurité, un traumatisme déclenche une réaction de survie telle que la fuite, le lutte ou la paralysie. Les personnes qui souffrent d'attaques de panique peuvent ressentir le désir de fuir une situation (fuite) ou de se défendre lors d'une dispute (lutte). Les personnes qui souffrent de dissociation ou d'engourdissement émotionnel peuvent avoir envie de se retirer d'une situation ou avoir l'impression de ne pas pouvoir bouger (paralysie).

Une autre façon pour notre cerveau de nous protéger est de nous amener à éviter la douleur et à rechercher le plaisir. Par conséquent, certains survivants peuvent présenter des comportements malsains ou des mécanismes d'adaptation non viables à la suite d'un abus sexuel subi dans l'enfance. De nombreux survivants parlent de comportements tels que la suralimentation, le sommeil excessif ou le fait de se laisser distraire par leur téléphone portable pour faire face à des sentiments désagréables. Plus une personne a recours à ces comportements, plus son cerveau en vient à s'y fier pour se sentir à l'aise et en sécurité.

Notre cerveau est extraordinairement doué pour prendre soin de nous, et bien qu'il puisse être frustrant que certaines de ces réactions automatiques aux abus sexuels subis dans l’enfance se produisent, il y a de l'espoir. Il fut un temps où nous pensions qu'une fois que le cerveau était complètement développé, il ne pouvait plus être modifié. Nous avons découvert que ce n'était pas le cas. Grâce à un processus appelé neuroplasticité, nous pouvons surmonter les effets des abus sexuels subis pendant l'enfance. Avec de la patience, de l'autocompassion, du temps, le soutien de nos proches et du travail, notre cerveau peut changer et se développer afin que nous puissions nous sentir plus maître de nos réactions.

Comment Saprea peut aider les survivants d'abus sexuels subis dans l'enfance

Chez Saprea, notre mission est d'enseigner aux autres les répercussions des abus sexuels subis dans l'enfance, la manière de créer des modèles de comportement plus sains et de gérer les réactions de survie lorsqu'elles ne sont pas nécessaires. En s'appuyant sur les recherches les plus récentes, Saprea a créé de nombreuses ressources à l'intention des survivants d'abus sexuels subis dans l'enfance et de ceux qui les soutiennent.

Image

RETRAITE SAPREA

La retraite Saprea est une expérience clinique gratuite de quatre jours suivie d'un cours en ligne autoguidé spécialement conçu pour les femmes qui ont été victimes d'abus sexuels dans leur enfance ou leur adolescence. La retraite a trois objectifs :

  • Premièrement, apprendre comment les antécédents d'abus sexuels dans l'enfance peuvent avoir un impact sur une personne à l'âge adulte.
  • Deuxièmement, la possibilité d'appliquer des outils de guérison.
  • Troisièmement, créer une communauté de soutien avec d'autres femmes qui ont vécu une expérience similaire.

Image

WEBINAIRE DE GUÉRISON SAPREA

Le webinaire de guérison Saprea est une expérience en ligne gratuite, interactive et éducative d'une durée de 4,5 heures, conçue pour aider les femmes à entamer leur guérison depuis leur domicile ou pour celles qui ne peuvent pas assister à la retraite. Les participantes auront l'occasion de s'informer sur les effets des abus sexuels sur les enfants, de participer à des discussions de groupe pour commencer à créer une communauté de soutien, et de se connecter à leur corps en toute conscience. (Service offert uniquement en anglais et espagnol).

Image

GROUPES DE SOUTIEN SAPREA

Les groupes de soutien Saprea sont des groupes dirigés par des survivantes pour des survivantes. Leur objectif est d'offrir une sécurité émotionnelle, de garantir la confidentialité et de créer une communauté de soutien avec d'autres femmes qui ont vécu des expériences similaires.

Image

RESSOURCES EN LIGNE SAPREA

Les ressources en ligne Saprea offrent une vaste bibliothèque de ressources disponibles pour aider les survivants à mieux comprendre les répercussions des abus sexuels subis dans l'enfance et la manière d'entamer ou de poursuivre un parcours de guérison.

About the Author

Image

Sarah Burton, CMHC

DIRECTRICE DES SERVICES CLINIQUES DE SENSIBILISATION
Sarah est titulaire d'une licence en sociologie de l'université d'État de l'Utah et d'une maîtrise en conseil en santé mentale de l'université de Phoenix. Elle a plus de 15 ans d'expérience dans le domaine de la santé mentale, principalement auprès des femmes et des adolescents. La formation post-universitaire de Sarah comprend l'entretien motivationnel, la désensibilisation et le retraitement de l’information par les mouvements oculaires (EMDR), le traitement de la toxicomanie axé sur les traumatismes et le psychodrame. Sarah a travaillé avec des femmes dans le cadre d'un traitement résidentiel de la toxicomanie. Cette expérience lui a donné la passion d'aider les femmes à reconnaître et à honorer le pouvoir de guérison qu'elles ont en elles-mêmes. Elle se sent reconnaissante et honorée de faire partie de la mission de Saprea.

Blogs Récents

27833:full
Répercussions des abus sexuels sur les enfants
En tant que clinicienne au sein de l’équipe d’accueil clinique de Saprea, je suis souvent le premier point de contact pour toute personne cherchant à bénéficier de l’un de nos services. Cela me donne l’occasion de parler à de nombreux survivants d’abus sexuels subis dans l’enfance. On me pose souvent des questions sur les répercussions spécifiques des abus sexuels que subissent les femmes avec lesquelles je m’entretiens.
Lire ce Blog
27072:full
Abus sexuels au masculin
1 garçon sur 13 aux États-Unis est victime d’abus sexuel à un moment ou à un autre de son enfance, selon la CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies). Et au moins 1 homme sur 10 aux États-Unis sera victime d’une agression sexuelle à un moment ou à un autre de sa vie selon l’American National Center for PTSD (Centre national américain du syndrome de stress post-traumatique). Cela signifie que les traumatismes sexuels peuvent se produire au-delà de l’enfance.
Lire ce Blog
23248:full
Avant de permettre à votre enfant de faire une soirée pyjama
Participer à une soirée pyjama peut augmenter le risque qu’un enfant soit victime d’abus sexuels. Des parents bien informés sont les mieux placés pour décider si une soirée pyjama est appropriée pour leur enfant. Vous pouvez éliminer le risque en décidant de ne pas organiser de soirée pyjama. Mais si vous décidez d’en organiser, vous devez réfléchir à certaines choses.
Lire ce Blog